Quand le pas est sauté
Que le visage de la méfiance, de l’hésitation, de la défiance parfois redouté
Est chassé
Par le Désir
L’Ardent
Le Sensuel
Le Brasier est disposé à partir en flammes
Le Feu brûle
Effet d’exorcisme
Envie de se faire baiser
Le Fond de Soi

Le brasier s’envole en étincelles
Tels des pincements déroutants
Des étreintes bouleversantes
Envie de mordre pour de vrai
Dans la chair nourricière
De posséder
L’être nourricier

Et on parle le même langage
Un balbutiement sensé
Des langues entremêlées
D’explorateurs
Des sueurs jouissives
Une danse rythmée
Au gré des coups du tambourinier
De la danseuse-dompteuse

Abidjan, 16 avril 2019

Un site Web propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑