Éternelles nuances
Qui se cachent parfois dans le temps
Qui plombent nos existences
Et dont ne peut vraiment se saisir la science
Ni même la conscience
Parce que parfois quasi inexistantes

Et pourtant
Don a été fait à nos sens
Depuis l’essence
D’en déceler les quintessences
De ces éternelles nuances
Qui au fil des ans
Sans se soucier de nos grincements de dents
Nous emportent comme le vent
Tels de vains grains perdus sur le chemin
Dont on ne peut avoir envie
Même quand on a grand faim

Nous feront-elles encore danser
Ces nuances éternelles
Quand ces airs nuancés
Et pour autant dits ensorcelés
Nous ferons tanguer
Vers des décisions d’insensés
Et nous dire incendiaires étonnés
De nos voeux de feux
De nos jeux dangereux
Occasionnés
Orchestrés parfois seuls
Ou à bien plus de deux
Pour atteindre on ne sait quels cieux

Nous feront-elles nous sentir les plus sensés

Heureux

Ces nuances éternelles
Juste pour être encensés
Justes pour être adulés

Pourrons-nous trouver les différences de ces nuances sempiternelles
Serpentines
Qui se faufilent avec leurs venins
Et nous font douter même de rien
De nous-mêmes
Et nous font goûter aux chagrins
Aux rires mesquins

Nuances de vie

Mort
Connaissance
Obscurantisme
Amour
Haine
Joie
Tristesse
Blanc
Noir
Beau
Affreux
Pauvre
Riche
Peu
Abondant
Enfer
Paradis
Mensonge
Vérité

Nuances d’incertitudes
Vérifiées
Nuances vives
Vivifiantes
Nuances de vie
Éternelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :