Artisan de quelques drames
Séduisant pour tant de dames
J’ai pleuré pour toi comme une enfant
Une deux trois larmes
Ont formé un étang
Coulé en raison d’un coeur en sang
Sur un petit minois
Peut-être pas si innocent
Est-ce sage
De tourmenter des âmes

Artisane de ma souffrance
Et je le suis encore malgré moi
Et je le fais encore quelques fois
Comme avant
Je pleure pour toi
Au gré des vents et à l’allure des temps

Et puis comme une aventurière
Charmée par de nouveaux horizons
Il m’arrive de rire de temps à autres
De rire sans toi
Je vis sans toi
Il n’y a plus que toi
C’est un peu comme quand on pense Qu’il n’y a qu’une seule voie
Et qu’une autre voix nous dit
Mais non ça c’était autrefois

Et je suis en émoi
Encore moi
Comme une demoiselle qui découvre Qu’elle peut avoir des ailes
Même aussi faibles
Que celles de l’hirondelle
Mais qui voyageraient avec elle
Au bout de la terre
Pour faire d’elle
Et avec elle
Non pas sans zèle
Une nouvelle femme
L’artisane de son bonheur

21 janvier 2018

dancer-3627260__480

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :