Pourquoi j’ai arrêté de me dépigmenter ? Même si cela ne date pas de si longtemps ? Rires. Et bien, il faut déjà prendre la décision de changer. Non ? Communiquer sur cette réalité de ma vie est l’objet de mon écrit. Je suis consciente de ce que j’entame -ou pas totalement- par la diffusion de ce genre de message. Il y en aura plusieurs sur le blog. On n’est pas seul au monde et nos actes peuvent avoir des conséquences dommageables, qui impacteraient nos proches. Mais quand ils ont pour but de faire du bien à la majorité, il faut y aller. Enfin, c’est ce que je crois.

Je pense que beaucoup de personnes (comme moi), peuvent vivre des moments d’égarement, surtout quand on est adolescent mais je déplore, comme je l’ai dit plusieurs fois, qu’on ne change pas de trajectoire passé les 30 ans.

Parlons surtout, aujourd’hui, de cette dépigmentation artificielle.

J’ai décidé de me jeter à l’eau, plus vite, après un post dans un groupe très connu, sur Facebook. Il parlait de toutes ces vendeuses de cosmétiques, de pilules… pour devenir « marron », « métisse », « blanc »… Sur les réseaux sociaux, vous trouverez tout un tas d’éléments pour « changer sa peau ». Ces « chimistes » prospèrent alors que le Gouvernement Ivoirien a interdit ces pratiques. Elles prospèrent alors qu’il y a la maladie au bout.

La première raison la plus courante du blanchiment de la peau, est le fait de vouloir plaire. Certaines femmes diront qu’elles le font pour elles-mêmes, comme on dira faire des choses pour soi, avant tout, pour se sentir bien. Seulement, cela semble être un secret de polichinelle que se dépigmenter cache un mal-être. Cache le besoin de se sentir belle, plus belle. Le besoin de se sentir admirée. Pourquoi pense t-on par ailleurs être plus belle quand on a un teint clair ? Parce qu’il ressort probablement que la majorité des hommes aiment les femmes ainsi. Parce qu’on a aussi un complexe peut-être quand on voit les femmes blanches. Parce qu’on veut faire comme les autres. Peut-être encore comme ces autres qui sont ainsi, et qui ont « des gars » qui « misent’ ». Je veux partager une phrase d’un jour, et je caricature :

« La prostitution ne réussit pas à tout le monde ».

Vous pouvez être belle, devenir claire, mais, vous n’aurez pas les clients qu’une autre, noire, moins belle peut-être, a.

Pour dire déjà que ce n’est pas parce que Lisi est claire et semble avoir des avantages grâce à la couleur de sa peau qu’Elisabeth aura ces mêmes avantages si elle devient comme elle. Quant à l’affaire des hommes, on l’a bien souvent dit et entendu, que même Miss Monde, on l’a trompe ! Rires. Si vous voulez donc changer, à ce niveau, pour un homme, vous risquez de croiser madame Déception.

Bon. Vous avez en substance quelques raisons pour lesquelles j’aurais pu me tchatcho.

Un parent m’a dit un jour, alors que j’avais 17 ans et que je faisais tout et n’importe quoi, que je mettais tout et n’importe quoi sur ma peau, que je ressemblais à une salamandre. Certains parents avaient honte de moi. Ma tête était « rouge » (mon visage surtout blanchit). Et le reste de mon corps… je ne vous dis pas! Un ami lui m’avait lancé : On m’a demandé si tu es malade. Ça t’irait bien si c’était uniforme. Uniforme… De la tête aux pieds. Je mettais des heures à appliquer mes potions sur moi. Malheureusement (pour les adeptes 😉 ) cela n’est pas possible, d’avoir un teint uniforme, si vous ne mettez que des produits sur votre peau. Connaisseur connaît. Et, c’est bien parfois parce qu’on ne veut plus faire marche arrière qu’on persiste. Mais à quels prix?

Faire des injections, avaler des trucs, ça, ça peut faire l’affaire, pour être totalement blanche. On vous dira peut-être qu’il n’y a pas de risques, alors que c’est faux. C’est très faux ! Cherchez les conséquences, Internet sert aussi à ça!

Je me souviens qu’une fois, j’avais accompagné quelqu’une chez une « chimiste ». Bon, j’avais aussi acheté hein ! Rires. Un savon fabriqué par elle. La somme dépensée ne me revient pas. C’est sa tenue dont je me souviens. Elle était couverte de la tête aux pieds… Je pense que c’était culturel ou lié à sa pratique religieuse… Sinon, pour cacher tout simplement ce qu’on a appelé les quintos ou autres « tâches » noires… Pourtant reflétant le teint originel, original ! Rires ! Enfin, on ne pouvait surtout voir que son visage clean et très clair ! Je me souviens aussi qu’après un moment d’utilisation du savon miracle, mon teint était plus foncé et qu’une armée de boutons s’était installée sur mon faciès. On dira peut-être que je n’avais pas les moyens pour faire la chose comme il se doit. Hum… J’ai été jusqu’à faire un examen de peau, demandé qu’on me fasse un produit en labo… La facture avoisinait les 30 mille francs, pour une sous-couvert comme moi! Ça n’est encore certainement rien. Mais, mesdames,  j’ai encore eu ce commentaire : « Tu te fatigues pour rien. Celles qui font ça vivent sous air conditionné ». Mesdames, le tchatcholi en somme, c’est pour les gens friqués. Friqués de chez friqués, qui pourront aussi se soigner quand il y aura la maladie. Qui n’attendent pas les sous de

Moi, j’ai grandi, en Esprit. J’ai 26 ans révolus et je sais que je dois m’aimer. M’aimer, c’est m’accepter. M’aimer, c’est comprendre que je ne dois pas vivre pour plaire aux autres, pour faire comme les autres. Que je sois entourée aujourd’hui de mille femmes, claires, métisses, blanches, je sais qu’elles sont comme elles sont et que je suis comme je suis. Je sais qu’il ne faut pas, surtout pas, pour des Hommes, risquer d’avoir un cancer.

j’ai arrêté de me dépigmenter parce que j’ai grandi. Moi, j’ai compris que je ne dois pas vivre pour le regard des autres sur mon apparence. Parlant toujours ici de la plaie qu’est la dépigmentation. Mois, j’ai compris que celle qui est plus belle est surtoutPlus intelligente !!!

On se lance donc, pour une raison ou une autre, dans la conquête de la beauté, ou d’un certain bien-être. Et les hommes s’y mettent ! Il parait que chez nos frères congolais, le teint clair est synonyme de « richesse » !

Comprendre qu’être noir, ou tout simplement comme on est, c’est être une Lumière, c’est comprendre sa valeur.


Merci à tous. Je vous invite à partager cet article, s’il pourrait aider…

Je vous invite aussi à suivre le blog, à vous abonner. A bientôt pour un autre partage! 🙂

Mon profil Facebook : Lisi Yao

Ma page Facebook : Lisi YAO

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :